Mis à jour le
24.03.2013

Le Préfet Erignac

Claude Erignac était un ami.

Les Préfets n'ont jamais manqué d'admirer Madame Erignac pour son attitude digne et de lui manifester leur soutien dans sa demande d'une juste punition des assassins de son époux. Et nous pensons à ses enfants comme aux nôtres. Mais nous pensons aussi au préfet René Erignac, son père, aujourd'hui disparu après avoir dû endurer la perte de ce fils, héritier de sa tradition et après avoir ressenti mieux que nous encore, l'atteinte à ce corps préfectoral que tous deux ont si bien honoré.

C'est chez lui, à la préfecture de Guéret, qu'étant jeune chef de cabinet d'un ministre en déplacement officiel, j'avais fait la connaissance de Claude, lui aussi membre d'un cabinet ministériel, et qui m'avait retenu pour conclure ce voyage en Creuse par un amical et familial week-end de détente. La carrière nous fit ensuite nous rencontrer maintes fois, ou seulement nous croiser, comme en Lorraine, mais toujours avec un plus, dans ce sentiment d'affectueuse complicité qui marque la grande famille préfectorale.

C'est dire l'attention que nous porterons au procès qui s'ouvre.

[03.06.2003]

Haut de page
Accueil | Qui est Roger Benmebarek ? | Billets d'humeur | Pour la Mémoire ATM | Les Cahiers de la Mémoire | Contact
Conception 2007 - VBDLDESIGN