Mis à jour le
24.03.2013

"L'Algérie des chimères", un titre ambigu, un effet certain, au premier degré, mais regrettable

Chimère a au moins trois sens, voire quatre. Le plus courant, c'est l'utopie, l'irréalisable ; le second, c'est un monstre fabuleux à tête de lion, ventre de chèvre, et queue de dragon ; le troisième, un organisme composé de deux variétés de cellules ayant des origines génétiques différentes ; le quatrième, un poisson marin vivant en eau profonde, peu commun. Aux téléspectateurs, avertis, de ce téléfilm diffusé le 21 juillet, de donner au titre, le sens correspondant à ce qu'ils en auront retenu.

Mais la majorité aura vraisemblablement retenu le sens courant de l'illusion, de l'utopie, confortée en cela par la référence appuyée au saint-simonisme. Et c'est dommage, au moment où les nouvelles générations de français et d'algériens sont nécessairement appelées à imaginer, et vivre, des relations franco-algériennes nouvelles. Comment "L'Année de l'Algérie en France" a-t-elle pu laisser passer ce titre décourageant ?

C'est au deuxième degré qu'il faudrait comprendre cette production, qui, au milieu des inévitables clichés, comporte aussi quelques traits vrais, sans doute vécus, parmi les personnages présentés, parfois attachants malgré le genre "perdus d'avance" dont on les revêt. C'est peut-être cet "à quoi bon", qui explique l'échec des politiques d'intégration, tentées de part et d'autre de la mer, hier et aujourd'hui.

Pour ma part, je préfère le troisième sens du mot chimère. A ce titre, nous sommes beaucoup à être quelque peu des chimères, nés hier, plus encore aujourd'hui. Une osmose s'est réalisée entre ces deux peuples, osmose bien réelle et irréversible.

A moins que - la dernière vue du téléfilm, sur la mer, nous y invite - le bon sens de la chimère soit le quatrième, celui d'une espèce, à trouver en eau profonde, sûrement peu commune, je dirai, originale. Dès l'Antiquité, la Méditerranée a été un lien plus qu'un fossé et nous a attirés.

[31.07.2003]

Haut de page
Accueil | Qui est Roger Benmebarek ? | Billets d'humeur | Pour la Mémoire ATM | Les Cahiers de la Mémoire | Contact
Conception 2007 - VBDLDESIGN