Mis à jour le
24.03.2013

Soyons logique : la notion de service public est inséparable d'un service minimum, sinon il n'y a plus de service public !

Les français rendent le gouvernement responsable du fonctionnement et du contrôle des services publics, et en chaque occasion, médias aidant, ils le lui font savoir bruyamment et dans la rue (canicule, inondations, tempêtes, marée noire, délinquance, etc). Et ils demandent toujours plus de service public, attendant tout de l'Etat-Providence.

Le service minimum est le moins que l'on doive attendre du service public, autrement dit, de l'Armée, de la Police, des Enseignants, des Pompiers, des Hôpitaux, de la SNCF, d'EDF, de Gaz de France, de la Météo, de la Régulation aérienne, d'Air France...

Soyons logiques, sans service minimum, il n'y a plus de service public, et sans service public, il n'y a plus d'Etat ! Et s'il n'y a plus d'Etat, il n'y a plus qu'à nous débrouiller, seuls ! Logique ?

[25.01.2004]

Haut de page
Accueil | Qui est Roger Benmebarek ? | Billets d'humeur | Pour la Mémoire ATM | Les Cahiers de la Mémoire | Contact
Conception 2007 - VBDLDESIGN